P., un collègue, a une très intéressante théorie sur la hiérarchisation sémantique des partenaires d’une entreprise, du point de vue de celui qui achète/commandite.

Du plus considéré/respecté/craint au plus méprisé/exploité :

  • Maison mère : on lui dit inconditionnellement « Amen ».
  • Autre filiale : par exemple l’entité commerciale d’un groupe industriel ; les usines s’écrasent devant et lui abandonnent leur marge.
  • Partenaire : quasiment un égal. Chacun a un but et on négocie.
  • Fournisseur : il amène ce qu’on lui a demandé, il fournit quelque chose.
  • Prestataire : un cran en dessous ; il fait (et donc se salit les mains ; hou que c’est vil).
  • Sous-traitant : exécutant pur.
  • Autre filiale : symétrique de ci-dessus ; par exemple ici les usines du point de vue des entités commerciales ; on peut décider de leur fermeture depuis le siège sur un autre continent.
  • Serf : Exploitable et corvéable à merci jusqu’à ce qu’il crève.

Le dernier terme n’est jamais employé (il doit bien y avoir des équivalents modernes dans la novlange des maîtres du monde ?). Il suffit donc d’écouter quel terme un manager emploie pour parler des gens d’autres entreprises qui bossent pour lui pour connaître la considération qu’il leur accorde.
Sachant que les termes positifs sont volontiers galvaudés pour tromper la galerie...