Des années que j’envisageais cela et que je me demandais comment rédiger la lettre fatidique.

Finalement, je n’ai rien mis de spécial, je n’ai pas de haine particulière à vider, juste de la déception et l’impression d’avoir perdu des années — dans des circonstances, sur une mission et avec un chef totalement différents de l’actuel. Mais quand on a commencé à chercher, que le CV est sur Monster, même sans le temps de répondre aux annonces... on n’arrête jamais. Surtout, je n’avais pas de raison de rester, et je hais la monotonie.

On va faire en sorte que la transition se passe bien. Fichu préavis de trois mois. Quand on parle de flexibiliser l’emploi, la facilité de migration de poste par suppression de ces préavis si longs n’est jamais évoquée. Pourtant, des postes me sont peut-être passés sous le nez parce que je n’étais pas disponible à brève échéance.

Six ans et demi, une autre page qui se tourne. Mais toujours dans le chapitre « SSII ».