(Caveat du 6 février 2008 : Suite aux affrontements dans les commentaires, je précise que mon ire est dirigée sur la version 5.0.5 de l’an 2000 de Notes, celle que j’utilise je subis au boulot, qui est certes ancienne. La plupart des doléances ci-dessous n’en restent pas moins valables, et sont scandaleuses même pour un produit aussi ancien.)

  • Je déteste ses raccourcis claviers non standard, ie différents de ceux en cours sur la plate-forme, qu’il est de bon ton de respecter : Ctrl-A pour tout sélectionner (et pas Ctrl-T), etc.
  • Le vocabulaire est aussi non standard. Qui dit « mémo » pour un courrier ou email ? Notes remonte peut-être à Mathusalem, mais il faut savoir évoluer avec le monde. « Détacher » pour sauvegarder une pièce jointe : bizarre (et non, la pièce jointe reste quand même dans le mail).
  • C’est lié au paramétrage chez mon employeur : impossible de rafraîchir le courrier sans vider la corbeille ! Avec demande de conformation en plus. À quoi sert une poubelle que l’on doit vider sur le champ ?
    J’ai à présent un répertoire « Z-Corbeille » mais le bouton Supprimer ne sert alors plus à rien.
    D’ailleurs, c’est peut-être mieux ainsi : un message supprimé est conservé dans l’affichage, simplement doté d’une icône de corbeille à papier supplémentaire. Il gêne toujours.
  • Cet abruti n’est pas capable de suivre un raccourci vers un répertoire ; si je ne fais pas attention je joins un fichier .lnk ! À l’inverse, à la sauvegarde d’une pièce jointe, cliquer sur un raccourci de répertoire mène à l’enregistrement de son fichier sous le nom du répertoire.lnk...
  • Le glisser-déplacer n’est pas une solution, le fichier apparaît bien dans la fenêtre... sous son nom DOS : fichier~1.txt !!! Quel immonde pile de patchs et de hacks contient donc ce programme pour que de tels morceaux de la première moitié de la décennie précédente remontent à la surface ??!!
  • Il existe une version web : elle n’est pas compatible Firefox (mais ça passe avec IETab).
  • De même, cette version web possède une ergonomie complètement différente de la version client-serveur lourde. Je ne parle pas d’apparence ou de fonctionnalité évoluée disparue (après tout c’est du web), mais de logique : par exemple les éléments envoyés ne peuvent pas être classés automatiquement dans un dossier dans la version web, ils restent dans les « Envoyés ».
  • D’ailleurs, ces éléments classés apparaissent quand même dans la vue des messages « Envoyés » (d’où doublonnage) !
  • Il existe une autre version web (!) compatible, ultra-légère (en fonctionnalités sinon c’est full Java) et ultra-limitée, et ultra-pitoyable par rapport au moindre webmail libre comme Squirrelmail ou Imp.
  • L’archivage dans une base de courrier locale ne tient pas compte des nouveaux dossiers créés après l’initialisation de ladite base, histoire d’être sûr de bien flinguer l’arborescence.
  • La recherche fonctionne très mal.
  • L’identification se fait grâce à un fichier ID : pourquoi pas ? Mais ce n’est pas parce qu’on a installé ce fichier sur une machine que l’on retrouve son environnement de travail. Aucune intégration avec l’authentification système.
  • Dans la vue des dossiers, il n’y a pas l’heure. Pas pratique quand on trie des courriers tous reçus le même jour.
  • Si vous savez comment trier des mails en cascade (les réponses placées sous le mail d’origine avec un petit décalage à chaque réponse), comme doivent savoir le faire tous les logiciels du domaine depuis quinze ans, je suis preneur.
    De plus, il me semble que Notes est incapable de conserver les références entre mail, toutes les enfilades sont cassées à chaque fois que je réponds à un message. Saleté. (Je n’ose penser aux outrages que doivent subir toutes les RFC à chaque courrier qui entre ou sort de cette bouse.)
  • Je ne connais pas deux boîtes de dialogue au look identique dans toute l’application.
  • Cette abomination est très douée pour planter à l’ouverture d’un mail en HTML. Heureusement, j’ai pu paramétrer un appel à Firefox (ne me demandez pas comment, je ne pense pas pouvoir retrouver). Après, il y a juste un bug mineur de perte du focus quelque part mais bon...
  • Notes tient à la distinction entre « Visualiser » et « Lancer » une pièce attachée. La première option utilise un moteur interne assez laid (surtout pour le texte), l’autre lance l’application associée (Word...). Mouais.
  • On a l’impression qu’il y a des menus tout en bas, mais rien ne se passe quand on clique.
  • Ce boulet interrompt volontiers l’utilisateur pour dire « Y a un mail, dis, y a un mail ! ». Je n’ai pas encore désactivé ce comportement, il est encore assez rare (pas de spams sur ma boîte pro), et par OK on retourne à l’application qui était active.
    Par contre en basculant un peu plus tard sur Notes, le nouveau courrier n’apparaît pas, il faut rafraîchir. Grandiose.
  • Ne me demandez pas quelle version j’utilise, je ne sais pas. D’ailleurs, vue l’inertie monstrueuse dans une grande entreprise sur ce sujet (on ne change pas de client mail tous les deux ans, il ne faut pas changer les habitudes d’autant de monde sur un sujet si critique ; ils ne sont pas fous au support bureautique), la version à l’ergonomie retravaillée par des anciens d’Apple (ou même de Microsoft, à ce stade je m’en fous) pourrait sortir demain que je ne la verrai pas avant un lustre.

Mise à jour de 2011 : Mon employeur a migré (enfin et dans la douleur) à la version 8. La plupart des reproches ci-dessus ne sont plus valables. On revient de loin ! L’outil est utilisable, surtout le webmail qui en fait remplace très bien le client lourd (devenu lui absolument escargotesque).

Mise à jour de 2014 : L’an dernier nous avons migré vers Outlook. Même si je n’aime pas Microsoft plus qu’avant, au moins leur programme est-il utilisable (je parle du client).