Les blagues de l’ex-RDA

En 1997-98, j’ai travaillé en Allemagne de l’Est, l’ancienne République Démocratique Allemande (DDR en VO). J’ai compilé cette collection à partir de recueils qui reprenaient les blagues qui y couraient du temps du communisme, et j’ai traduit celles que je pouvais.

À l’époque où Internet commençait à décoller dans le grand public, j’avais été très fier à l’époque de me retrouver cité dans les pages de l’hebdomadaire le Point pour cette page.

Rappel historique éclair : (pour le sauter, cliquez )

    1945 : L’Allemagne nazie, après avoir dominé l’Europe pendant 5 ans, prend la pire pâtée de son histoire. Le pays, en ruines, est occupé par les quatre vainqueurs : États-Unis, URSS, Royaume-uni, France.

    1948 : Les trois zones occidentales forment la République Fédérale d’Allemagne (Ouest), et la zone soviétique devient la République Démocratique Allemande (RDA), sous la direction de Walter Ulbricht.

    1953 : Émeutes en RDA, réprimées par les Russes.

    1961 : Construction du mur de Berlin, après que deux millions d’Allemands de l’Est aient déjà choisi l’Ouest. Seuls ont le droit de sortir les retraités, sur invitation.

    1989 : Alors que le secrétaire général Erich Honecker fête les 40 ans de la RDA, les fuites vers l’Ouest via les autres pays de l’Est deviennent de plus en plus massives ; des millions de personnes descendent dans les rues. Le 9 novembre le nouveau gouvernement d’Egon Krenz cède et autorise les voyages à l’Ouest pour tous.

    1990 : Les premières élections libres depuis 1933 voient la défaite totale du Parti Communiste. L’unification monétaire avec l’Ouest (à un taux avantageux pour l’Est) se fait à l’été, puis, moins d’un an après la chute du mur, la RDA disparaît et la RFA s’enrichit de cinq nouveaux Länder (3 octobre). Les sociétés d’État sont toutes privatisées quand elles sont viables.

    1997 : Sept ans après, il reste des Trabant (voitures locales qui tiennent pas mal de la mobylette pour le moteur, des jouets en plastique pour la matière et le format, et qu’il fallait attendre 15 ans après avoir passé commande) et bien des choses restent à reconstruire.
    Berlin, nouvelle capitale réunifiée, est un immense chantier - et ce n’est pas le seul. La natalité a chuté de 50 %. Le chômage (21 %) est le double de l’Ouest, et continue de monter. Le bâtiment, après l’explosion de ces dernières années, s’essoufle et licencie. Les usines sont ultramodernes, donc n’emploient personne et les services et sièges sociaux sont à l’Ouest. Mais il y a enfin des bananes dans les magasins, et la Stasi (police politique) ne sévit plus.

    2003 : Je ne suis pas retourné en Allemagne de l’Est depuis 1998, mais c’est dans mes projets. Berlin doit une fois de plus avoir beaucoup changé...

Assez d’histoire : Ma réserve de blagues de la RDA socialiste est épuisée, et la liste de diffusion des blagues de l’ex-RDA que je gérais a disparu depuis longtemps. Normalement je rajoute sur le site surtout et très épisodiquement des blagues sur l’Allemagne réunifiée.

Désolé pour les germanistes, je n’ai pu recopier systématiquement la version originale, mais j’en ai mises en VO co-titrée quand il y a des jeux de mots. Il existe un site allemand sur le sujet : http://www.ddr-witz.de/


Me laisser un mot

Retour à la page humour.

Retour à la page principale.