Ceci est une version allégée d’une des pages de mon site : Le Bug de l’An 2000… et les autres, qui contient notamment beaucoup plus de liens.

Le Jour du Bug

  • Le fameux 1er janvier 2000 : Tous les logiciels dont les dates sont sur quatre chiffres et qui n’ont pas été modifiés se croient à nouveau en 1900 (pour pas mal de vieux PCs, ça sera seulement le 4 janvier 1980).
  • Résultat : il semble que les dégâts sur toute la planète aient été très limités.

    Dans la nuit du 31 décembre au 1er janvier, les cellules de surveillance de toute la planète n’ont rien eu à signaler ; quasiment une déception.

    RAS à la SNCF, dans les banques, à Bercy (où la cellule d’alerte n’a reçu que des souhaits de bonne année) ou chez les opérateurs téléphoniques. Même Cybercable (aujourd’hui le tristement célèbre Noos), dont certains équipements ont été mis à jour en décembre 1999, a tenu le coup…
  • On signale tout de même le 1er janvier :

    • Premier endroit à passer la date du Bug, l’aéroport d’Auckland annonce au monde que tout s’est passé sans encombre - par un mail daté de l’an 100.

    • (Bogue indirect mais lié à l’an 2000) Le compteur de la Tour Eiffel tombe en panne quelques minutes avant le Bogue, en plein compte à rebours.

    • Certains compteurs à rebours commencent à afficher des temps négatifs avant l’an 2000.

    • Dramatique : le système informatique des pompiers de Berlin s’est effondré.
      D’abord le système principal a planté (problème de format de dates dans un programme de synchronisation de l’heure, hâtivement rajouté, dans l’émulation d’un environnement GCOS sous AIX sous lequel tournait le programme ; cette configuration était destinée à faire passer l’an 2000 à un système vieillissant destiné à être totalement remplacé plus tard) ; son clone de secours a fait de même ; le recours à l’ancien système, avec transmission par fax, a été chaotique (manque d’entraînement et saturation).
      Puis le système d’affichage de la position des unités dans la ville est tombé en panne (plantage dans un cas particulier après la mise à jour des cartes réseau, et suite à la saturation de celui-ci dans le contexte tendu dû aux problèmes précédents).
      Ce fut le début du chaos, avec des unités envoyées en patrouille sans coordination.
      (Détails : Anatomie eines Computer-GAUs, article du magazine C’t, numéro 2000/13 ; avec plein de détails et de leçon à tirer pour la gestion des catastrophes informatiques, et des choses à ne pas faire, comme maintenir trop longtemps un vieux système ou mettre en production au dernier moment des composants mal testés).

    • Autres problèmes moins critiques chez les pompiers de Hambourg.

    • En Suède, trois électrocardiographes sont tombés en panne, sans conséquence pour les malades (le logiciel n’est défectueux que dans sa version suédoise).

    • De même à Nouméa, un appareil biomédical a flanché.

    • Des machines à sous sont tombées en panne quelques heures dans le Delaware.

    • Un nombre incalculable de pages Web affichent l’année 19100, ou 4000, ou 100 (y compris des pages d’entreprises très connues comme Oracle…).

    • Au Pentagone, le système informatique chargé de récupérer les images des satellites espions est tombé en panne deux à trois heures.

    • À l’usine de têtes nucléaires d’Oak Ridge (États-Unis), un ordinateur a été hors d’usage trois heures. Le reste est secret-défense.

    • Un logiciel de communication avec un satellite de communication militaire français a planté à cause d’un système d’alarme déclenché à tort. Sans impact opérationnel paraît-il.

    • Saturation des réseaux téléphoniques en Nouvelle-Zélande et Australie ; pas forcément de lien avec le Bogue.

    • En France, ralentissement général et temporaire de l’Internet, sans lien probable avec le Bogue.

    • Des millions de PC un peu anciens reviennent à 1980 - en général il suffira de les remettre à l’heure.

    • Des fax se croient en 19100.

    • Un émulateur de Gameboy a signalé à ses utilisateurs non enregistrés que leur compte en banque était effacé parmi d’autres bugs artificiels :-)

    • Au Japon, trois incidents mineurs dans des centrales nucléaires, dont un seul serait lié au bogue.

    • Au nord-ouest de l’Iran, panne d’électricité pendant une demi-heure… due à un chat.

    • Île de Pâques : pas de téléphone, pas d’électricité, pas d’eau… comme avant, quoi ;-)

    • Flopée de bugs indirects dus à des mises en production hâtives de produits pas complètement finis, ou simplement lors d’un changement de système à l’occasion du Bug - chaque modification, même mineure, porte fatalement son lot de bugs.

    • Une flopée d’ignorants/imbéciles/têtes de mules/crétins finis se croient déjà au XXIème siècle, alors on le redit : LE XXÈME SIÈCLE ET LE IIÈME MILLÉNAIRE ONT FINI LE 31 DÉCEMBRE 2000, PAS EN 1999 !!!!!! (Et il n’y a pas eu d’année zéro !)
  • Le 3 janvier 2000 et les jours d’après

    Dieu merci, le 1er janvier était tombé un samedi, donc les programmes n’étaient pas utilisés.
    Bien des bugs ne sont apparus que lors de la remise au travail le lundi 3. La plupart des bogues resteront cachés au fin fond des petites entreprises mais certains sont apparus au grand jour. Entre autres :

    • D’innombrables terminaux de paiement pas mis à jour n’acceptent plus les cartes de crédit. 100 000 Suédois sont privés d’opérations bancaires.

    • En Gambie, un système comptable gouvernemental est tombé en panne.

    • Un serveur de mise à jour de drivers allemand ne marche plus.

    • Certains personnes en Allemagne en se connectant à leur banque avec un certain logiciel se retrouvent avec des sommes de plusieurs centaines de millions de marks ; la mise à jour n’affiche plus les opérations en 2000.
      Après coup, au moins en Allemagne, il se révèle que plus d’un logiciel (dont les très répandus QuickBooks, Quicken 2000 et Microsoft Money 99/2000 !!) ont besoin de patchs pour afficher autre chose qu’une date fantaisiste.
      L’ampleur du problème laisse pantois. Des problèmes de coordination entre banquiers et éditeurs lors de la mise à jour des pages pour l’an 2000 est sans doute à l’origine.

    • Un Belge s’est vu demander 16000 BEF pour n’avoir pas rendu ses livres depuis 1e 04/01/1900.

    • Un Allemand s’est vu crédité par erreur de 13 millions de francs, un Américain de 20 millions de dollars.

    • Un client de Wal-Mart (supermarchés américains) s’est vu refuser un échange de batterie achetée le 1er janvier par un ordinateur car il datait de 99 ans (heureusement il y avait un humain).

    • Retour au papier-crayon dans certaines administrations grecques.

    • À Rhode Island, 8 fausses ordonnances d’incarcération ont été données à cause de la précipitation de la mise à jour du système informatique.

    • Quelques utilisateurs (selon Microsoft) d’Hotmail auraient vu certains courriers redatés en 2099.

    • Microsoft a présenté sur son site des livres dont la date de parution était 1900, et des patchs An 2000 datant de 1970 !

    • On ne compte pas les autres pages, y compris chez les plus grands, affichant les dates 19100 (une foule de sites), 100 (bourse allemande, Toyota), 192000 (Sybase), 1900 (GMX), 2098 (Compaq), 4000 (Gigabyte) ou 3900 (Oracle).

    • Je reçois des mails datant de l’an 100 (logiciel coupable : cette vieille m… d’elm)…

    • Des clients de Visa et Eurocard/Mastercard ayant fait des achats à l’étranger auraient été débité deux fois.

    • Un client de Quelle (l’équivalent allemand de la Redoute) reçoit en janvier une facture avec une date de mise en recouvrement en décembre 2000.

    • Dans la catégorie des bugs induits par la peur du bug : les disques durs de serveurs qui tournaient depuis des années, et éteints pendant le passage à 2000, qui ne redémarrent pas (le démarrage est le pire moment pour un disque dur et un ordinateur).

Les Bugs à retardement

  • 29 février 2000 : Pas de bol si vous croyiez vous en tirer en revenant en 1900 ou 1980. Au contraire de ces dernières, 2000 est bissextile ! (pas si grave, de toute façon le jour de la semaine était déjà faux).
    Remède : si le millésime vous indiffèrait, vous pouviez renvoyer votre machine en 1972 : le lien entre les dates et le jour de la semaine était le même qu’en 2000.
    Dans la réalité, pas de problème majeur à part quelques 30 février par-ci par-là, la météo japonaise qui a pété les plombs, et certaines vieilles versions de Windows NT qui n’ont pas dû accepter de s’installer ce jour-là.
  • 31 décembre 2000 : En Norvège, deux douzaines de trains ne redémarrent pas à cause d’un bug de l’an 2000 retardé d’un an (le 31/12/2000 avait été négligé lors des tests).

À suivre…