Randall Munroe, l’auteur du mythique XKCD, est indéniablement un fou,
du genre qui ne fonctionne pas comme le reste de la société (parce que la société a tort),
du genre que j’admire,
du genre à lâcher un poste de roboticien à la NASA pour faire un blog de dessins sur Internet alors qu’il n’a apparemment pas de talent artistique particulier (d’où un style faussement naïf),

du genre à mettre ses dessins en Creative Commons,
du genre à devenir une icône et pas un gourou,
du genre à abuser des notes de bas de page encore plus que moi,

du genre, sans doute, de Sheldon Cooper en plus sociable,
du genre de Calvin (celui avec le tigre, surtout pas le fanatique protestant),
du genre à plaire aux geeks,
du genre à les faire crever de jalousie avec un astéroïde à son nom (!),
du genre à leur faire comprendre qu’ils n’ont rien compris au monde,

du genre, sans doute, à lire Scientific American/Pour la Science,
du genre à appliquer maths et physique à toutes les questions,
du genre exigeant, qui exige de la culture générale scientifique/littéraire/geek/pop pour comprendre ses blagues (non, je n’ai pas pigé toutes les références du tome 0 du recueil des dessins du blog) (il y a un site pour ça, d’ailleurs),
du genre récursif,
du genre à mixer les mèmes des geeks (les vrais, pas ceux sous Windows), des libristes, des fanas de SF, des poètes et des mathématiciens,
du genre à se poser des questions totalement farfelues,
du genre à y répondre comme si elles étaient sérieuses,
du genre à en faire un livre.

J’avais résumé/traduit quelques-uns des articles qui ont donné lieu plus tard au livre : ici, et . Ces amuses-gueules n’épuisent pas le livre...

La jaquette du livre contient une carte du monde (plus détaillée que ci-dessous) après qu’un trou de ver dans la fosse de Mariannes ait vidé l’essentiel des océans vers Mars:

(Quant à Mars, ce scénario en fait une planète océan où seul émergent Olympus Mons et une poignée d’îles).

Quelques découvertes à retenir :

  • l’échelle de Richter peut être étendue au-delà des traditionnels 0-9 : une poussière qui tombe déclenche un séisme de magnitude -15 ; une Étoile de la Mort un tremblement de planète de magnitude +15 sur Alderaan (« seulement ») ;
  • on peut nager sans grand danger dans la piscine qui abrite du combustible nucléaire en train de refroidir, à condition de rester à la surface ;
  • créer un tableau de Mendeleiev avec un centimètre cube de chaque élément provoquerait simultanément empoisonnement, incendie, et explosion nucléaire ;
  • un Cessna serait incapable de voler sur Mars, faute d’atmosphère ; sur Vénus il n’a guère besoin de vitesse (mais il ne résistera pas longtemps à la température, aux nuages d’acides et aux ouragans) ; Titan est le paradis des Cessna (prévoir une doudoune) ;
  • une supernova vue de la distance Terre-Soleil équivaut à un humain à regarder de près une bombe à hydrogène (allumée) ;
  • mais pour que les neutrinos émis (en quantité fantastique) par cette supernova vous tuent, il faudrait quasiment être dans l’étoile mourante ;
  • les personnes les plus isolées (en distance jusqu’à un autre être humain) de toute l’histoire de l’humanité ont probablement été les pilotes d’Apollo XI et suivants au moment où ils étaient au-dessus de la face cachée de la Lune pendant que leurs camarades ramassaient des cailloux.

Ce livre est indispensable dans la bibliothèque de tout fana de science,
de tout geek,
de tout honnête homme.

Si vraiment il le faut, il y a une traduction française chez Flammarion :

What_If_Randall_Munroe_VF.jpg