Mon fils a enfin reçu son affectation pour son lycée de Seconde. Ce n’était pas son premier choix, mais je vais vous épargner la saga du mini-Parcours Sup pour futurs lycéens. (En gros, il a bien reçu le message : ce n’est pas la peine de se casser le crâne à avoir d’excellentes notes et un projet, l’affectation finale n’en tiendra pas compte. On fera avec le deuxième choix.)

Bref. Vendredi soir, après la dernière épreuve du Brevet, il reçoit le papier pour le lycée en question. Le dossier complet est à renvoyer pour vendredi 6 prochain dernier délai. Évidemment, je suis en déplacement professionnel cette semaine-là (le seul du trimestre), Murphy oblige. Heureusement on peut démarrer le dossier par Internet, c’est même obligatoire.

Samedi matin. Le serveur rame un peu, un peu normal. Et puis on arrive là : lycee_date_limite.png

Deadline lundi soir donc. Y a pas intérêt à avoir une contrainte, un déplacement, une urgence, une panne d’Internet. Bref. Je clique. Et là :

Rémi va faire du rugby féminin

Oui, enseignement de spécialité : « rugby féminin ». Je confirme que dans sa fiche d’information est bien spécifié « Sexe : masculin ». Pas de choix, pas de possibilité de changer.

Heureusement, par les temps qui court, un changement de sexe est mieux toléré. Mais du rugby, non, là ça va pas être possible.

Pour les options, c’est « Création et culture design » ou « Éducation physique et sportive », point. Intéressant, oui, mais on espérait plus économie, gestion, latin ou italien.

Qu’on ne me mette pas l’erreur sur le dos lors des vœux il y a 4 mois : deux autres garçons de sa classe au moins ont aussi le problème, en demandant juste « 2nde générale et technologique ».

Ils pourront foncer en vélo lundi matin sonner à l’établissement et tenter de voir un être humain possédant une compréhension de, sinon une influence sur, la machine. Heureusement que nous n’habitons pas dans une banlieue ou en cambrousse (rappel : nous, parents, travaillons). Au pire fiston s’inscrit en rugby féminin, raye tout en rouge dans le dossier à remplir, et laisse l’administration gérer sa propre aberration — même si ce ne sera sûrement pas le responsable qui subira les conséquences. Il est presque heureux que l’erreur soit aussi débile.

Caïn par Henri Vidal, Tuileries, Paris, photo Alex E. Proimos, CCBY2.0, via Wikimedia

Allez savoir ce qui s’est passé. Je pense au bête bug informatique faute de tests suffisants et à cause de la sous-traitance abusive, mais c’est peut-être une déformation professionnelle née de mon observation de nombre de clients publics (et pas que publics).

Désolé si vous avez une fille qui rêve de faire rugby-études et est en liste d’attente : il lui laissera la place avec plaisir.

Contact : on ne peut joindre personne, bien sûr. Le seul numéro accessible sur https://teleservices.ac-strasbourg.fr/ est celui du collège, qui n’a sans doute aucune influence sur le Léviathan de l’Éducation Nationale. Le lycée ne répond pas au téléphone un samedi, et je comprendrais que la personne à l’accueil n’ose plus décrocher si l’aberration est courante.

Ah oui : le rectorat a attendu 4 mois après les vœux pour attribuer les places ; nous usagers devons réagir en quelques heures de temps ouvré, il y a donc urgence. Par contre, retirer le dossier papier n’est possible que mardi matin entre 9h30 et 12h. Le retour par la poste doit se faire pour le vendredi ; sinon en main propres c’est 9h-12h ou 13-16h, toute la semaine.

Là encore, dommage si votre fils ne peut y aller sans vous en vélo ou bus et que vous n’avez pas des horaires de travail flexibles. Je ne sais pas qui fait un blocage sur le concept d’« horaires d’ouverture exceptionnellement rallongés en période d’affluence » : connaissant de l’intérieur des administrations et l’EN dans d’autres contextes, la personne responsable déconnectée de la réalité peut être aussi bien à la base qu’à la tête. Pas facile de déduire un « coupable » d’autres échos comme celui-ci : https://france3-regions.francetvinf....

Mise à jour semaine suivante : Bug assez général confirmé par le lycée, et assez vite corrigé après le week-end.