Ce numéro de Science & Vie figure parmi les meilleurs de l’année, selon le critère « j’ai appris plein de trucs assez fondamentaux » (et non un énième petit progrès médical ou un nouveau scandale toxicologique).