Je m’étais promis de causer de tout sauf de moi sur ce blog, mais je ne m’étais pas interdit le racolagde traiter de la principale chose qui intéresse réellement ceux qui lisent ceci : eux-mêmes.

J’ai installé le plugin BBClone pour Dotcleår (le moteur de ce blog). J’obtiens par exemple l’image représentée ci-dessous.
(Oui, je peux vous fliquer, comme tout webmestre. Toute demande de page web s’accompagne de la mention de l’adresse du demandeur, de sa configuration matérielle et logicielle, et de la page web d’où il vient. Pas besoin de cookie !)

Toutes les lignes en rose sont des moteurs de recherche. Ce n’est pas flagrant, mais ils représentent un tiers du trafic.

En moyenne, il y a une petite centaine de hits par jour sur ce blog, tous billets confondus.

Lecteurs

Je sais qui est derrière le Tiscali suisse (il devrait bosser à la place (comme moi d’ailleurs)) ; j’ai repéré que le lillois et celui qui utilise Maxthon reviennent régulièrement. Il m’est facile de repérer ainsi certaines personnes au profil peu courant.

L’essentiel des gens qui liront ceci vient de France, et quasiment tout le temps de la Francophonie (parfois d’Afrique, du nord ou noire, salut à eux). On ne peut pas dire que ce soit réellement une information.

Le gros pic de lecteurs est entre 8 et 9 h du matin : début des horaires de bureau et ouvertures des blogrolls. Nouveau pic à l’heure du déjeuner, et après 16-17 h. Je laisse au lecteur le soin d’en déduire la démographie sociologique du lectorat (non, ce ne sont pas des ouvriers à la chaîne en 3x8).

Chemin

Un lecteur peut venir d’un site externe direct sur ce blog (merci Jid ;-), de la page d’accueil de mon propre site, ou d’un moteur de recherche qui pense que son utilisateur trouvera son bonheur chez moi.

Malheureusement, les stats montrent que les seuls lecteurs subjugués par le présent blog au point d’en lire plusieurs pages sont ces mêmes robots. Après tout, je fais pareil quand je tombe sur un blog après une recherche précise ou quand je lis le dernier billet d’un de mes sites favoris. Enfin, je me console comme ça.

Moteurs de recherche

Un bon tiers du trafic provient de visites de Google lui-même (versions francophones voire européennes), parfois de http://www.yahoo.fr/, ou d’autres dont je n’ai jamais entendu le nom.

Certains me semblent suspects, surtout ceux dont l’IP ne résout pas. Robots de spammers destinés à récolter des adresses ou à poster des spams en commentaire (j’en ai eu un) ?

Critères de recherche

Je suis devenu un site historique !

Les mots clés principaux sont « cartes », « byzantins », « byzance », « volcans », « Krakatoa », « 535 » : mes billets précédents sur Euratlas, l’histoire byzantine, l’éruption de 535, ne sont pas perdus pour tout le monde. Mon ancien billet Blu-Ray contre HD DVD ramène encore régulièrement du monde. Parfois il y a escroquerie, comme pour ceux qui tombent sur le billet peu informatif où je me réjouis d’être passé à Free.

Par contre, ma série sur les Rois maudits a fait un flop. Trop de concurrence sans doute, il faut que je cible à nouveau les sujets chiantsobscurs qui n’intéressent personne à part moi. J’ai une série sur la mortalité des données en préparation et une autre sur la politique extérieure du IIIè Reich ; pour racoler un peu aussi, un article sur comment on a évité la fin du monde en 83. (Fin du teasing).

Au passage : MSN Search me snobe. La recherche sur « byzance invasions barbares » ne semble pas me connaître (je m’en souviendrai !), tandis que Google ou Yahoo me placent tout en haut, devant même Wikipedia !
(Mise à jour du lendemain : Comme par hasard, le bot de MSN vient de passer, et j’ai repéré la visite d’un vénézuelien que MSN Amérique latine a envoyé chez moi à propos du Krakatoa. Pas au point...)
Soit MSN a repéré que je ne portais pas Microsoft dans mon cœur, soit Google et Yahoo me croient plus calés que je ne suis (conséquence des bonnes notes de mes pages sur Murphy depuis trois quarts de décennie ?), soit je me sous-estime.
De même, nombre de recherches avec ces mots me placent dans la première page de résultats (pas bon pour les chevilles, ça).

Systèmes et navigateurs

Rien de surprenant : écrasante majorité de Windows, XP en particulier, et d’Internet Explorer. Cependant, 20 % de lecteurs sont sous Firefox ; je suppose que cela indique que la plupart surfent depuis chez eux.

Quelques pour cent de Mac OS et Safari, mais ces statistiques sont gonflés par mes propres visites à moi-même. Occasionnellement, je trouve du Mac PPC, du Windows NT, du AOL, du Opera, du Camino (salut Stéphane :-), du Maxthon, du Netscape 4, du Konqueror (ça c’est moi aussi !)...