Stéphane m’en avait parlé[1], mon fils a adoré : Poissonrouge.com est décrété site d’utilité public, catégorie développement du maniement de la souris, du discernement des couleurs, de puzzles, chez les tout-petits. Petit Rémi (trois bougies) est accro.

http://www.poissonrouge.com/

Le site est était gratuit, mais ils acceptent les dons, (Mise à jour de 2015) Ils sont devenus payants, à 16 €/an, mais franchement, vues les heures de tranquillité étalonnées sur quelques dizaines, voire centaines, de début de soirées qu’il nous a procurées[2], offrir quelques dizaines d’euros est bien dérisoire. La joie délirante manifestée par mail à l’accueil de ma modeste obole m’amène à supposer que rares sont les dons spontanés.

Il faut un sacré bout de temps pour explorer tous les jeux, et régulièrement de nouveaux apparaissent, discrètement, sur une page. Il y en a de tous les niveaux, du basique-qui-fait-rigoler au casse-tête de subtiles différences[3].

Le seul inconvénient est qu’en cas de perte de la connexion internet, le petit poisson rouge devient inaccessible[4] : un concept pas forcément accessible au marmot moyen de deux automnes. Hélas, poissonrouge.com ne vend pas de CDs (Mise à jour de 2009 : Sisi, à présent, ils en vendent), sinon j’en aurai acquis un à titre de sauvegarde, et offert deux ou trois autres. Quelques-uns des jeux sont tout de même téléchargeables sur la même page que les donations.

Mise à jour de 2015 : En pas loin de dix ans, le site a gonflé, et la petite sœur aussi est devenue accro. Toujours chaudement conseillé.

Notes

[1] Et mille fois merci encore pour ça.

[2] Oui, je laisse mon fils s’abrutir sur ses premiers jeux vidéos quelques minutes certains soirs. Il est moins passif là que devant Maya ou les Teletubbies (bénies soient ces séries également), et il en va également de ma santé mentale personnelle, tout parent de larve morveux monstre bout’chou me comprendra. Hypocritement, je me dis que ce jeu constitue la motivation qui force sournoisement Petit Rémi à assimiler les lettres de l’alphabet : son mot de passe sur le Mac est de plus en plus long avec le temps. (Mise à jour de 2015 : Plus-si-petit Rémi travaille à son roman.)

[3] Tellement subtil que je ne gagne pas toujours non plus.

[4] Ajoutant un gamin contrarié à une situation déjà très pénible pour moi, comme l’imaginent bien ceux qui me connaissent.