…car dans tout ce que je peux survoler (pas le temps de lire) sur l’organisation, réduire sa tendance à la procrastination (là par exemple), comment faire plein de choses dans le minimum de temps, etc., un des mantras les plus simples est :

Fais-le tout de suite, bordel de merde !

ou bien :

You should be working!

Les listes de choses à faire, c’est bien ; la subdivision de tâches aussi, mais rien ne vaut la volonté de faire ce qui attend au lieu de procrastiner sur les dernières nouvelles sur les sites favoris ou de bloguer/tweeter sur tout et rien comme en ce moment même. Pas facile, une telle partie de l’activité actuelle se passe dans un navigateur qu’on ne peut même plus le fermer pour se supprimer les tentations.

Après reste le problème épineux de la masse de choses en attente qui toutes attendent et qu’il faut ordonner. J’aime bien l’algorithme « je prends le premier truc qui me passe par la tête ou que je vois dans la liste de tâches, de toute façon y aura pas le temps de tout faire ».

Ah oui : faire un billet de blog rapide de temps à autre était bien dans ma liste. Par contre il faut que je résiste à la tentation de le relire dix fois avant de le poster.

Je retourne faire comptes, nettoyage, généalogie, rangement, courrier, et même patate de canapé devant des documentaires ou films qui attendent depuis trop longtemps — pour une fois que mes petits chronovampires ne sont pas à la maison...