Si vous êtes un vrai geek, ou un scientifique, inutile de présenter XKCD, “a webcomic of romance, sarcasm, math, and language”, un des sites les plus azimutés et réjouissants que je connaisse, un des rares que je lise tous les jours de parution. J’ai acheté le livre, qui date déjà (vivement le suivant), et je sais que je n’en comprendrai jamais toutes les clés.

L’un des dessins les plus romantiques et scientifiques du lot

Pour la petite histoire, l’auteur Randall Munroe a laissé tomber son boulot à la NASA car il s’y ennuyait ferme. C’est sans doute une personne cent fois plus expansive en ligne que dans la vie réelle.

À côté de la BD, une partie du site est peu connue : What if?, pleine de questions et hypothèses apparemment stupides, mais menées scientifiquement jusqu’au bout. J’ai trop à faire et à lire mais je me suis laissé piéger à en dévorer chaque page. Ça devrait passionner les profs de physique.

(Ajout de 2016 : Et il en a fait un autre livre, indispensable à tout honnête homme !)

Petit résumé pour les non-anglophones ou les gens pressés, et pour que je m’en souvienne moi-même plus tard:

  • Quelle puissance développe Yoda grâce à la Force ? En estimant la masse d’un X-Wing, comparé à un F-22, et vue la vitesse à laquelle Yoda l’a sorti de l’eau dans l’Empire contre-attaque, enfin connaissant la gravité sur Dagobah (ça se trouve !), on calcule 19 kW (25 cv) comme limite inférieure. L’Empereur génère des arcs électriques estimés à au moins 10 kW. Conclusion : il faudrait cent millions de Yoda pour répondre aux besoins énergétiques de l’humanité. Mais ça serait vert...
    (Sur le thème de l’exploitation des super-héros, SMBC a aussi traité de Superman.)
  • A mole of mole : en français, une mole de taupes, soit (à la louche) autant de petites bestioles que de grains de sable sur Terre. Une telle quantité recouvrirait la Terre d’une épaisseur de 80 km de petites créatures poilues, ou plutôt constituerait une planète de la taille de Pluton.
    But this is where it gets weird.
    Une telle planète de viande de taupe, en se refroidissant, développerait des cellules de convection de viande décomposée. Noter qu’il suffirait de quelques millions d’années après la colonisation de toutes les planètes habitables de la galaxie pour totaliser suffisamment de petits mammifères que l’on pourrait soumettre à ce supplice.
  • Science-fiction hollywoodienne : Combien de temps l’humanité résisterait-elle à une « apocalypse robotique », c’est-à-dire une insurrection générale de tous les robots ? Randall connaît le domaine et rappelle que les robots actuels sont incapables de monter un escalier, de distinguer un humain d’un rouleau de papier toilette, de résister à une lance de pompiers, voire de se déplacer, sinon (pour les drones militaires) de trouver eux-mêmes leur munitions. Les téléphones portables ne feraient pas directement grand mal, et les voitures, faute de capteurs, ne poseraient un danger pour leurs occupants que si elles roulaient. Il y aurait bien les ordinateurs qui contrôlent les missiles nucléaires, mais ce serait un suicide pour eux aussi...
  • Et si un verre d’eau devenait soudain à moitié vide ? Et par vide, on entend l’absence même d’air. Si c’est la moitié supérieure du contenu qui disparaît soudain, rien de bien méchant n’arrive. Si c’est la partie inférieure, l’eau du dessus, incompressible, s’écrase sur le fond comme un marteau, fait éclater le bas du verre. Par réaction, la partie haute du contenant vole s’écraser au plafond et arrose les convives d’éclats coupants.

À suivre... (ou aller dévorer sur le site si ce n’est déjà fait)