Obama et Sarko sont là — mais pas encore les autres chefs d’État de l’OTAN, ils ne se voient que ce soir à Baden-Baden (oui, c’est dans le pays à côté).

Juste pour ces deux personnes et à cause des divers manifestants et excités que leur venue a attiré, nous avons eu droit :

  • à la présence omniprésente de très nombreuses forces de l’ordre (et de secours d’urgence...) que l’on voyait depuis plusieurs jours converger vers la ville : pas de problèmes pour les Gardes républicains à cheval (pour les abords du Rhin) mais on est moins heureux de voir des unités de décontamination ou de déminage ;
  • à un arrêt complet des bus en cours de mâtinée sur ordre du préfet[1] : la gratuité n’était donc qu’un leurre pour mieux piéger ceux qui n’avaient pas posé de RTT !
  • à un ballet d’hélicoptères Puma[2] qui survolent régulièrement mon coin de banlieue... y compris à 4 h du matin (et ça fait du bruit, un Puma !) ;
  • à un blocage complet de l’autoroute, du nord au sud de l’agglomération, depuis ce matin, jusque samedi soir ; même la N83 (une autre artère vitale) est bloquée ; quant aux panneaux indiquant des déviations, je n’ai pas le souvenir d’en avoir vu ;
  • à une absence totale de poids lourds sur les routes, il faut bien qu’il y ait des bons côtés !

Je souhaite bien du courage à mes concitoyens[3] qui vivent au centre-ville en « zone rouge », ou (pire) près des repaires de casseurs comme Neudorf, Neuhof ou Meinau... Il ne manquerait plus que j’ai besoin d’aller aux urgence ces jours-ci...

Parmi les alternatives qui auraient été possibles à la perturbation d’un département et d’un Land (île isolé, base militaire, petite ville...), j’aime bien cette suggestion : un des châteaux de la Loire ! (Prestigieux, grand, proche de Paris, nombreuses hostelleries dans la région...)

Je n’ose commencer une estimation du CO2 balancé en l’air par tout ce bazar.

Vivement dimanche.

Notes

[1] Dixit la radio locale.

[2] Enfin, ça ressemble à un Puma tel que Wikipédia l’affiche. Je ne connais rien aux hélicoptères sinon des bribes de culture générale militaire héritées des défilés du 14 juillet à la télé, et je n’ai pas envie de devenir une cible en sortant de chez moi les observer à la jumelle.

[3] Au sens primitif.