Le scénario le pire :

- le client se plaint d’un plantage majeur et total qui le bloque totalement ;

- (lequel client en est à son dixième problème sérieux d’affilée causé ou plutôt révélé par le produit) ;

- sur le composant le plus lourd et complexe du produit ;

- que je n’avais pas développé (hérité du développeur précédent qui avait réussi à se tirer de là) ;

- qui a toujours bien marché ;

- que je ne connaissais pas (petit nouveau, je n’avais pas encore tout vu !) ;

- sans aucune doc technique, juste une vague spec’ sur le PRINCIPE du machin (plein de croisements d’axes dans tous les sens pour calculer des taux) ;

- et ledit précédent développeur, contacté, n’a plus aucun souvenir de comment il a fait.

SUPER !

(Le bug était en fait évident, une erreur de frappe flagrante... J’ai lâchement laissé la rétroanalyse de ce morceau du logiciel, qui n’a sinon plus jamais fait parler de lui, à mon successeur.)