dimanche 4 septembre 2016

« Skeptic » de Juin 2016 (vol 21, n°2) : la prochaine apocalypse

Dernière partie du résumé du dernier numéro de Skeptic (après articles divers, la numérisation du cerveau et l’épilepsie de Saint-Paul), avec un article effrayant de Phil Torres : le terrorisme apocalyptique va prendre de l’ampleur durant le XXIè siècle. (Manifestement Phil Torres est un athée militant. Je viens de voir que l’article dans Skeptic résume son livre.)

Lire la suite...

jeudi 1 septembre 2016

« Skeptic » de Juin 2016 (vol 21, n°2) : Saint Paul et l’épilepsie

Troisième partie du résumé du dernier numéro de Skeptic (après articles divers et la numérisation du cerveau), avec Agony and Ecstasy: Were Saint Paul’s Christian Beliefs a Symptom of Epileptic Personality Disorder?, un article de Harry White.

Lire la suite...

lundi 29 août 2016

« Skeptic » de Juin 2016 (vol 21, n°2) : numériser un cerveau et la conscience

Skeptic-21-2-201606.jpg Suite du résumé du dernier numéro de Skeptic... (premier épisode : ici, suivant : ici) Avis personnels en italique..

Lire la suite...

vendredi 26 août 2016

« Skeptic » de Juin 2016 (vol 21, n°2)

Skeptic-21-2-201606.jpg Skeptic, l’ennemi des illuminés et des mystiques, a rarement plané aussi haut. Le dernier numéro s’intéresse notamment à la neurologie de science-fiction, à l’exégèse psychiatrique et à l’Apocalypse qui vient, qui feront l’objet d’autres billets. Résumé du reste :

Lire la suite...

mardi 16 août 2016

Presque 10 ans et bien plus qu’un carton

C’était il y a presque 10 ans : je changeais d’employeur, et les six années précédentes tenaient dans un carton.

Aucun regret : en migrant vers un autre domaine (où j’ai dû me reformer mais toujours dans le merveilleux monde des SSII), j’ai appris plein de choses, rencontré plein de collègues et clients sympas et différemment compétents, qui m’ont en général supporté, en tout cas qui valaient le coup d’être connus ;

Lire la suite...

vendredi 5 août 2016

« Syzygie » de Michael Coney

Le britannique Michael Coney n’est pas très connu mais certaines de ces œuvres m’ont marqué. La nullité et/ou la duplicité d’un gouvernement d’incapables ou de médiocres qui néglige les petites communautés, les catastrophiques effets de foule dans une population, ou la manque de vision à long terme reviennent fréquemment. Malgré tout les romans restent optimistes, et on sent de la tendresse pour le commun des mortels.

Syzygie tire son nom d’un phénomène astronomique. En l’occurrence une conjonction des six lunes d’Arcadia, paisible planète colonisée depuis des décennies mais encore très rurale. La précédente conjonction, 52 ans plus tôt, avait donné lieu à de nombreuses violences. Dans ce monde manifestement ni informatisé ni connecté, la mémoire collective de l’événement reste étonnamment floue.

Ces phénomènes réapparaissent avec la nouvelle conjonction, avec de nombreux phénomènes écologiques bizarres. Pourquoi les villageois se querellent-ils violemment ? Comment est morte la fiancée du héros (un scientifique un rien misanthrope, donc l’observateur détaché idéal des mouvements de foule et leur cible favorite), quelques temps auparavant ? Comment réagir face à une intelligence extérieure qui n’a jamais côtoyé d’autre intelligence ? (Ça m’a fait penser à la distinction raman/varelse de Orson Scott Card dans les suites de la Stratégie Ender).

Roman assez court, à conseiller à tous y compris vos ados.

dimanche 17 juillet 2016

Les mythes du terrorisme (Michael Shermer)

Histoire de relever le désastreux niveau médiatique après les tragiques attentats de Nice, voici le résumé de Myths of terrorism, un article de 2015 de ma revue américaine préférée, Skeptic, avec une vision assez américaine mais sur une longue durée du terrorisme en général. (Remarques personnelles en italique.)

Michael Shermer (ex-fondamentaliste chrétien passé chef de file des sceptiques) a pour conviction que l’humanité, contrairement aux apparences, s’améliore, et en tient pour preuve l’avancée des droits des minorités et le nombre décroissant de meurtres et autres massacres sur le long terme. (Un exemple extrême et récent cité par ces gauchistes du Figaro : deux tiers d’homicides en moins à Paris en vingt ans ; sur une tendance plus globale en France, voir la Voix du Nord).

On lui oppose souvent le contre-exemple du terrorisme, apparemment une régression majeure. Mais même cela est sur la pente descendante, et en fait noyé dans le bruit statistique des décès (malgré le bruit médiatique). Alors, pourquoi en avons-nous tant peur ?

Le terrorisme est une attaque par des entités non étatiques contre des non-combattants, et vise à faire régner la terreur — et à empêcher tout raisonnement rationnel. Shermer tient à faire rendre gorge à sept mythes :

Lire la suite...

« Pour la Science » n° 464 de juin 2016

pls_0464_200px.jpg

Je sais, je suis en retard. Petit numéro sans grand-chose de passionnant à retenir pour moi.

Lire la suite...

mercredi 6 juillet 2016

Nathalie Henneberg

Ma revue de SF préférée, Galaxies, a sorti un dossier sur Nathalie Henneberg, et ça n’a pas raté : je relis en rafale tous les tomes que j’ai sous la main (en bonne partie hérités de mon père, car la dame est peu republiée depuis ma naissance, hélas !).

N_Henneberg_La_Plaie.jpgElle était exactement le genre d’auteur entre deux mondes (on dit aussi « le cul entre deux chaises » ) que j’aime en ce moment : Nathalie Henneberg n’est pas née française mais russe, s’est réfugiée en Syrie après la Révolution de 1917, et a épousé un militaire français, témoin de la Seconde Guerre Mondiale.

Elle mélange allègrement romantisme, souffle épique et fatalité slaves, éléments rationalistes plus occidentaux et science-fiction de l’époque « fusées et fulgurants ». Elle détonne dans le monde très rationnel de la SF du XXè siècle.

Lire la suite...

vendredi 24 juin 2016

Canicule & discrimination

La canicule revient, et avec elle une pénible discrimination de notre société.

Pendant que ces dames peuvent en général réduire et raccourcir textiles et chaussures jusqu’aux limites autorisées par la décence élémentaire, nous autres hommes de bureau sommes contraints par la pression sociale, le management, nombre de règles plus ou moins écrites, voire la fashion police, au pantalon long, aux chaussures fermées, donc aux chaussettes, voire aux chemises à manche longue. J’ai une pensée pour ceux condamnés à porter en sus une cravate par 40°. [1]

Écologiquement c’est un non-sens, à cause de besoins en climatisation supplémentaires par rapport au triptyque tee-shirt/short/sandale que la plupart d’entre nous adoptent spontanément chez eux.[2]. Le confort puis la santé pâtissent de l’écart important avec la température extérieure. Je ne parle pas des bus, du métro ou de la voiture, étouffants quand on est trop vêtu.

Nous sommes le pays de la mode : qu’attendent nos couturiers pour s’inspirer du meilleur du kilt, de la djellaba, du boubou, de la toge puis lancer tout un nouveau marché de vêtements d’été pour hommes !

Notes

[1] Et j’hallucine quand je vois des costards-cravate dans des pays tropicaux.

[2] Surtout dans mon bureau, où nous ouvrons les fenêtres pour éviter de geler mais le cas est extrême.

dimanche 5 juin 2016

Copernic, Matière noire, Amazonie, π : « Pour la Science » n°463 de mai 2016

Pour la Science n°463 Mai 2016 Un bon petit numéro plus passionnant pour les chroniques que pour les articles de couverture.

Lire la suite...

jeudi 24 mars 2016

“SQL Performance explained” (« SQL : au cœur des performances ») de Markus Winand : indexer sa base de données

(Si vous ne savez pas et ne voulez pas savoir ce que sont le SQL, les bases de données et les index, ce qui suit ne vous intéressera pas.)

MarkusWinand_SQLPerformanceExplained.jpgJ’ai beaucoup apprécié ce livre, mais je commencerai par un reproche courant sur son titre : il ment ! Markus Winand ne parle pas des performances des requêtes SQL à proprement parler, mais se concentre quasi-exclusivement sur les index. Son principe : une bonne indexation est la clé des performances. C’est parfaitement vrai, mais ceux qui s’intéressent aussi à la répartition de la mémoire entre SGA et PGA sous Oracle, à la fragmentation de leurs tablespaces, à la distribution des fichiers sur des disques de rapidité différente, à l’utilité des clusters, au maniement des T-SQL et PL/SQL... seront frustrés.

Lire la suite...

samedi 19 mars 2016

Boson de Higgs et biocarburants à base d’algues : « Pour la Science » de Septembre 2012

pls_419_couverture3.indd



Chouette, il ne sera pas trop tard pour celui-là. Trois ans et demi après, je m’aperçois que la planification a échoué. Bah, la bonne science reste intemporelle [1].

Comme d’hab, j’italique mes commentaires et impressions conscients, les caractères normaux n’incluant que mes biais inconscients.

Note

[1] J’ai de très vieux Science & Vie à la cave à chroniquer à l’occasion.

Lire la suite...

dimanche 13 mars 2016

Acalien, Rhéno-champenois ou Néo-austrasien ? De la difficulté de nommer une région sans unité

J’étais peut-être précurseur en parlant de ma « bonne ville d’Austrasie » dans un billet il y a presque dix ans.

Rappel pour mon lectorat non-acalien : sur ordre de Paris, selon un processus bâclé sur lequel je ne m’étendrai pas pour rester calme, et en tout cas sans aucune initiative locale, Alsace, Lorraine et Champagne-Ardenne sont depuis le début de l’année fusionnées en une seule région, provisoirement nommée ACAL.

Cette région n’a aucune unité, est séparée par un grand vide au milieu et n’a pas de précédent historique (on y reviendra). La capitale, Strasbourg, totalement excentrée, a été imposée lors des tractations parisiennes [1] : les Lorrains, en position centrale, peuvent se sentir floués. En tant que Strasbourgeois, cela m’arrange, mais j’ai été Lorrain [2]. Quant aux Champenois et Rémois, qui sont plus dans l’orbite de Paris [3], j’ai lu qu’il craignaient de se faire phagocyter par les autres régions plus peuplées et nettement plus riches.

Notes

[1] Peut-être pour éviter une demande alsacienne de rattachement à l’Allemagne. Ou pour éviter de donner un argument de plus aux opposants du Parlement européen à Strasbourg.

[2] Tout ça par migration et pas de naissance.

[3] Disons la ceinture de Kuiper de Paris...

Lire la suite...

lundi 7 mars 2016

Réponses scientifiques à des questions absurdes : “What If?” de Randall Munroe

What_If_Randall_Munroe.jpg

Lire la suite...

- page 3 de 42 -